Google ouvrira un nouveau complexe de bureaux et ajoutera des centaines d’emplois à Taiwan

Google a annoncé aujourd’hui qu’il va étendre son espace de bureaux à Taiwan avec un nouveau complexe dans le district de Banqiao, New Taipei City.

L’espace sera situé dans le Taipei Far Eastern Telecom Park, à environ 20 minutes en voiture de ses bureaux à Taipei 101. Google a actuellement 2.000 employés dans le pays et prévoit d’embaucher plusieurs centaines d’autres, avec un accent sur l’embauche de plus de femmes, a déclaré Rick Osterloh, vice-président principal de Google du matériel, lors d’une conférence de presse aujourd’hui.

Le complexe jouera également un rôle important dans le projet Intelligent Taiwan de Google, qu’il a annoncé en mai 2018. L’an dernier, le projet a formé environ 5 000 étudiants en technologie de l’IA et 50 000 spécialistes du marketing numérique.

Dans la foulée du projet controversé de Google, Project Dragonfly, de construire une version censurée de son moteur de recherche pour la Chine, une attention particulière sera portée à ce que la société fait à Taiwan et dans ses autres centres en Asie. Google aurait arrêté Dragonfly l’an dernier, avant que les employés n’informent The Intercept qu’ils avaient vu des preuves de la poursuite des travaux sur le projet. Un porte-parole de Google a déclaré qu’il n’y avait aucun lien entre ces questions et l’expansion de ses bureaux à Taiwan.

Après l’acquisition par Google, au début de 2018, d’une grande partie de la division smartphone de HTC pour un montant de 1,1 milliard de dollars, Taïwan est devenue son plus grand centre d’ingénierie en Asie. Google s’est retiré de Chine en 2010, citant des problèmes de censure, et la révélation du Projet Libellule, un revirement apparent de sa position antérieure, a suscité la controverse au sein de Google. La relance potentielle de l’entreprise en Chine a également été l’un des principaux sujets d’interrogation lors de l’audition de la commission judiciaire de Sundar Pichai en décembre dernier. Pour le moment il semblerait que Google concentre ses efforts sur Taiwan mais qui sait combien de temps cela prendra avant que le grand G tente à nouveau sa chance en Chine.